‘Il ne transporta donc pas le coffre chez lui, dans la Cité de David, mais il le fit déposer dans la maison d’Obed-Edom, un homme originaire de Gath. Le coffre y resta trois mois, et l’Eternel bénit la famille d’Obed-Edom et tous ses biens.’
(1 Chroniques 13:13-14 BDS)

Trois mois de présence de Dieu (arche de l’Alliance) ont suffit pour remplir la maison d’Obed Edom de la Bénédiction de Dieu.

Je ne sais pas combien de mois durera le confinement dû au COVID-19, mais je suis de ceux qui croient que le Seigneur a permis cette situation pour nous donner l’occasion d’instituer un certain nombre de pratiques dans nos maisons  pour attirer Sa présence dans nos maisons et ainsi libérer une plus grande bénédiction sur nous et nos enfants.

Les trois mois d’expérience des gens de la maison d’Obed d’Edom sont devenus toute une vie de service, tellement affectés qu’ils  furent, qu’ils sont devenus les responsables des portiques du temple, l’endroit le plus proche possible de l’arche (la présence de Dieu)  qui soit permis à un homme ordinaire ( non sacrificateur) d’être.

Ma prière c’est que finalement ces pratiques s’installent durablement dans vos maisons et les remplissent de bénédictions

Laissez-moi partager trois pratiques avec vous. Quatre expériences à vivre en famille

  • Le culte en famille
  • La sainte cène en famille
  • Les soirées en famille
  • S’exposer à la Parole en famille

Dans le blog d’aujourd’hui, je voudrais vous partager sur comment faire un culte en famille.

Les ingrédients qui doivent composer un culte en famille sont : La louange et l’adoration, l’enseignement de la Parole, l’intercession, la mémorisation.

Comme tout culte, fixez-vous un rendez-vous, le chef de famille doit veiller à ce que le rendez-vous soit respecté.

Fixez aussi un plan de déroulement pour ne pas aller dans un sens ou dans un autre.

Tous les gens de la maison doivent être présents y compris les domestiques les neveux, nièces ou cousins qui habitent la maison.

En décidant de limiter le culte à vous et vos enfants, vous laissez une porte ouverte à l’ennemi, car les autres qui ne sont pas sous la même influence échappent à l’action du St Esprit.

Faites en sorte que cela soit dynamique et agréable, N’oubliez pas qu’il y a des enfants et prenez leur présence en compte.

Partagez au préalable les rôles : Mc, le louangeur, le prédicateur, le dirigeant de l’intercession.

Que chacun ait quelque chose à affaire et changez les rôles souvent, d’un culte à un autre.

Permettez aux enfants de prêcher à leur tour, même si la prédication ne dure que 5 ou 10 min en fonction de l’âge, attendez-vous que Dieu vous parle par eux.

Laissez-les diriger l’intercession et prier pour les sujets à leur tour, même si leur prière est peu élaborée et ne dure que 20 secondes, elle est parfois plus puissante que nos belles et longues prières bien faites et bien dites. L’intercession doit être une occasion de prier à haute voix les uns et les autres créant ainsi un lien fort. C’est une occasion de prier en famille pour les autres : la nation, les proches et les situations dans le monde. Ceci selon ce que le St Esprit nous l’inspire.

La louange et l’adoration doivent être un moment de fixer Dieu et de connecter notre esprit à lui. N’oubliez pas de faire silence après la l’adoration pour écouter Dieu et partager le message de Dieu. En fonction de l’âge des enfants cela peut être parfois compliqué mais ne soyez pas rigoureux, permettez à chacun d’exprimer sa louange à sa manière. Tout en insistant sur la concentration sur la cible : Dieu. Autorisez la danse, le jeu d’instrument ou les coups sur les tables en guise de tambour ou de batterie, laisser chacun s’exprimer et louer.

L’enseignement doit être adapté à toute la famille, et doit être varié, allant de la classique exhortation, aux activités débouchant sur des enseignements bibliques, ou à un sketch biblique.

Donner l’occasion à chacun de jouer au pasteur, avec un pupitre improvisé, et écoutez attentivement l’essentiel du message.

Vous aurez sans doute besoin de manuel d’activités pour le faire  (mais je vais partager avec vous dans mon prochain post quelques idées pour activités en famille).

Le sketch en famille consiste à prendre un texte biblique ayant plusieurs acteurs, à le lire ensemble, puis à se partager les rôles pour le jouer sous forme de scène. Puis à donner à chaque membre l’occasion de partager sur l’expérience qu’il a fait et l’enseignement qu’il a tiré. On finira par une conclusion rassemblant toutes les leçons tirées. 

N’oubliez pas de retenir un verset à mémoriser et de le mémoriser, puis de l’afficher dans la maison.


Jean Paul Dansou est RR ICMDA Afrique de L’Ouest

1 Comment

  1. […] En Français […]

Leave a Comment