L’épidémie de COVID19 a plongé les nations dans un chaos complet. La peur et la panique ont saisi le monde. De nombreux pays sont aux prises avec l’impact du grand nombre de personnes tombant malades et du nombre croissant de nouvelles infections. De nombreux pays se préparent à cette éventualité, mais se débattent, ne sachant pas ce qu’ils devraient faire puisque la génération actuelle de dirigeants dans le monde n’a pas fait face à une telle pandémie auparavant.

Les institutions et organisations de soins de santé sont aux prises avec des questions concernant leurs propres réponses et la sécurité de leur personnel. Les institutions chrétiennes des pays en développement, confrontées à des contraintes de ressources mais désireuses de faire la différence dans un tel contexte, réfléchissent à ce qu’elles devraient faire en cette période sans précédent de l’histoire du monde.

Comment les dirigeants devraient-ils réagir à un moment pareil? Si nous écoutons les reportages des médias, nous entendons des histoires de dirigeants qui nient le problème, d’autres dirigeants qui paniquent, d’autres encore utilisant les événements en cours pour leur positionnement personnel et politique. D’autres ont pris des décisions qui n’ont aucune validité scientifique.

En tant que dirigeants de l’ICMDA et des organisations et institutions membres, comment réagirons-nous? Qu’est-ce qui guidera nos réponses? Vous trouverez ci-dessous quelques réflexions pour nous guider, chacun de nous étant mis au défi de répondre en un temps comme celui-ci.

1. Ne cédez pas à la panique

Il y a une surcharge d’informations qui circulent dans les journaux et les médias sociaux, et il y a une épidémie de peur. Les institutions, les organisations et les États sont dans la peur et la panique et prennent des décisions réactives motivées par la peur pour leur propre santé et vie ou les impacts sur leurs institutions et leur économie.

Nous avons reçu une pointe de courage et de sagesse. Nous ne devons pas paniquer et prendre des décisions réflexes qui auront un impact négatif sur notre peuple et notre communauté.

“Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de crainte, mais de puissance, et d’amour, et de conseil.”
2 Timothée 1: 7 (FrDarby)

“Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: « Abba! Père! » Romains 8:15

2. Être logique, rationnel et fondé sur des preuves

La panique doit être remplacée par un esprit sain qui considère logiquement les preuves émergentes et disponibles. En regardant rationnellement les chiffres, les tendances, les nouvelles preuves de la manière et des mesures que doivent prendre les institutions et les professionnels de la santé pour réagir efficacement. Le défi auquel nous sommes confrontés maintenant est que les preuves dont nous disposons sont trop précoces et que les preuves qui émergent peuvent ne pas être pertinentes pour notre contexte local.

3. Innover si nous n’avons pas de ressources

C’est dans de telles situations que nous devons être créatifs et innovants. Dieu nous a donné sa nature de créativité. Il existe de nombreuses solutions innovantes que nous pouvons proposer pour mettre en place des systèmes exploitables. Beaucoup qui ont été utilisés pendant les épidémies d’Ebola et du SRAS sont déjà en cours d’adaptation.

Penser globalement mais agir localement – comprendre ce qui se passe dans le monde mais trouver des moyens de mettre en œuvre des solutions pertinentes localement.

Dans le même temps, nous devons constamment examiner le contexte et les preuves émergents et être conscients des tendances et des schémas. Cela nous aidera à ancrer judicieusement nos réponses dans la réalité du scénario mondial, mais les réponses devront être adaptées au contexte local.

4. Soyez compatissant et protégez les plus vulnérables

Nous devrons nous protéger et protéger nos collègues, mais notre mandat est également de protéger les personnes vulnérables parmi nous. Il est important pour nous de réfléchir aux personnes les plus vulnérables et d’explorer des moyens de prévenir, d’atténuer la propagation et de prendre soin d’eux s’ils ont besoin de soins.

Comprenez-vous et aidez-vous les uns les autres à comprendre que nous sommes appelés à être des canaux de l’espoir en «un temps comme celui-ci»

Aucun de nous dans cette génération n’a été confronté à une telle pandémie. Mais si nous regardons en arrière l’histoire des pandémies et des réponses, nous comprendrions que les professionnels de santé chrétiens ont été pionniers et ont répondu avec courage et compassion. Nous faisons partie d’un tel héritage. Nous sommes maintenus dans cette génération pour être des canaux d’espoir comme nos ancêtres qui nous ont laissé un tel héritage.

« Car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté? » Esther 4:14

5. Ayez foi en Dieu et réfléchissez et apprenez ce qu’il nous enseigne

Au milieu de cela, accrochez-vous à la souveraineté de Dieu. Bonhoeffer a écrit de la prison: « Bien sûr, tout ce qui se passe n’est pas simplement la volonté de Dieu; pourtant, en dernier ressort, rien ne se passe sans la volonté de Dieu ». (Matthieu 10.29- à travers chaque événement, même fâcheux, Dieu a un plan)

C’est le Dieu en qui nous avons confiance, celui qui utilise tous les contextes pour ses fins supérieures.

Réfléchissons: Qu’est-ce fait Dieu à travers cela et que nous enseigne-t-Il à travers cette période sans précédent de l’histoire?

6. Revoir et changer les choses à mesure que de nouvelles preuves émergent

En même temps, cultivez une habitude d’apprentissage continue. Soyez prêt à faire une revue de littérature, à vous adapter et à changer à mesure que les preuves et le contexte émergent autour de nous.

Que Dieu fasse de nous de tels leaders, qui comprennent les temps et sachent quoi faire comme les hommes d’Issacar.

“Des fils d’Issacar, ayant l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël, deux cents chefs, et tous leurs frères sous leurs ordres.”
1 Chroniques 12:32

Dr Santhosh Mathew
Secrétaire régional de l’ICMDA, Asie du Sud

2 Comments

  1. […] Lire l’article en français. […]

  2. […] mon blog précédent sur le leadership durant les pandémies, j’ai présenté six principes directeurs : Ne cédez […]

Leave a Comment